Mise à jour : le 4 août 2020, 16 h HSE

Mesures préventives

Voyage à des fins personnelles ou professionnelles

Traitement et Levée et livraison du courrier

Entretien des installations, entrepreneurs et visiteurs

Traitement et Levée et livraison du courrier

Vente au détail / Nouveaux procédés

Écrans de protection

Congés

Haut


Mesures préventives

Que puis-je faire pour me protéger?

Pour mieux vous protéger, suivez les mesures d’hygiène générale recommandées ci-dessous :

  • Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche si les mains n’ont pas été lavées et même si elles sont gantées.
  • Éviter les contacts avec des personnes qui ont des symptômes de maladie respiratoire.
  • Éviter les poignées de main et respecter les principes de distanciation physique :

Restez à 2 mètres (deux bras de distance) des autres personnes – à l’arrivée et au départ du travail, durant les pauses et chaque fois qu’il est raisonnablement possible de le faire en travaillant dans une installation ou avec le public.

Les employés devraient continuer à utiliser les gants en nitrile fournis pour garder leurs mains propres. Consultez cet outil de travail pour savoir comment retirer les gants jetables.

Les employés qui portent un masque ou un couvre-visage doivent consulter les outils de travail sur la façon adéquate de mettre et de retirer un masque à usage unique ou un couvre-visage réutilisable ou lavable.

Comment dois-je entretenir mes gants réutilisables?

Vous devez laver régulièrement vos gants réutilisables afin d’en assurer l’hygiène et de garantir qu’ils remplissent leur fonction. Consultez ces conseils sur le lavage des gants. Ils dureront aussi plus longtemps si vous les gardez propres.

Évitez de toucher votre visage avec vos mains, que vous portiez des gants ou non. De cette façon, vous protégerez votre bouche et votre nez des contaminants, et réduirez ainsi les risques de contracter un virus respiratoire ou de contaminer vos yeux.

Quand devrais-je appeler les services de santé publique?

Les services de santé publique font référence à l’autorité de santé publique provinciale avec laquelle vous pouvez communiquer pour discuter de vos symptômes ou de votre situation et pour déterminer s’il est nécessaire de vous isoler ou de passer des tests en raison de la COVID-19. Vous trouverez les coordonnées de l’autorité de santé publique de votre province ici.

Quel est notre processus modifié « Sonner, déposer, quitter » pour la livraison des envois à remettre en mains propres (ERMP)?

À compter du mardi 4 août, nous rétablissons avec quelques petits changements notre politique habituelle de remise en lieu sûr pour tous les articles autres que les articles « Ne pas laisser en lieu sûr » (SMS 1202.39). En résumé :

  • Sonnez et frappez à la porte, puis reculez et attendez de voir si quelqu’un est à la maison. Si on vous répond, laissez l’article à une distance sécuritaire avant de repartir.
  • Si personne ne répond, cherchez un endroit sécuritaire qui répond à nos critères habituels de remise en lieu sûr (par exemple, l’article ne doit pas être visible de la rue ou par des passants) et déposez l’article. Si ce n’est pas sécuritaire de le faire, laissez une carte Avis de livraison. Les agents de livraison doivent faire preuve de jugement.

Quelle est notre approche modifiée pour les articles « Ne pas laisser en lieu sûr »?

À compter du 4 août 2020, pour les articles portant la mention « Ne pas laisser en lieu sûr » sur l’étiquette d’expédition, l’agent de livraison doit tenter de livrer l’article tout en maintenant une distance sécuritaire (SMS 1202.39). Toutefois, si le client est absent, l’agent ne doit plus laisser ces articles à l’adresse de livraison. En résumé :

  • Sonnez et frappez à la porte, puis reculez et attendez de voir si quelqu’un est à la maison. Si on vous répond, laissez l’article à une distance sécuritaire puis partez.
  • Si personne ne répond, annoncez l’article par carte pour que le client vienne le ramasser.
  • Pour les articles exigeant une preuve d’âge ou une preuve d’identité, ou les envois contre remboursement ou assujettis à des droits de douane : ils seront annoncés par carte aux fins de ramassage au poste de facteurs et transférés au comptoir postal.
  • Dans les immeubles d’appartements ou de condominiums, essayez toutes les options habituelles de livraison en lieu sûr :
    • Compartiments à courrier pour les petits articles.
    • Accès aux étages : si vous avez accès aux étages, cognez à la porte, reculez et attendez. Si on vous répond, laissez l’article à une distance sécuritaire puis partez. Si personne ne répond, annoncez l’article par carte.
    • Système d’interphone.
    • Armoires à colis.
    • Bureaux du concierge, administratifs ou de sécurité.

Si vous avez des questions, adressez-vous à votre chef d’équipe ou communiquez avec votre spécialiste régional :

  • Pascal Brikh (Est) : 435 885-9656
  • Jeff Rudling (Centre) : 416 407-7969
  • Bradley Wallis (Prairies) : 403 827-8011
  • Marti-Lynn Curtis (Pacifique) 778 928-8971
  • Andrew Fisher (National), 613 734-3000, poste 55884

Les limites relatives aux rassemblements s’appliquent-elles au milieu de travail?

Comme nous l’avons constaté, les responsables de la santé publique déconseillent fortement les rassemblements afin de réduire au minimum le risque de propagation du virus. Pour faciliter les possibilités de rassemblements, nous avons constaté l’application de restrictions ou des fermetures qui touchent les bars, les restaurants et d’autres lieux publics à l’échelle du pays.

De concert avec de nombreux autres organismes gouvernementaux, nous offrons un service essentiel aux Canadiens, surtout en cette période difficile. Nous suivons toutes les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada afin d’assurer la sécurité de tous alors que nous poursuivons nos activités.

Plus important encore, nous avons publié des directives de distanciation physique qui s’adressent à tous les établissements, postes de facteurs et bureaux de poste (voir les liens ci-dessus) afin que les employés puissent garder leurs distances le plus possible dans le milieu de travail. Si vous avez des questions, veuillez les adresser à votre chef d’équipe.

De plus, nous demandons aux employés de respecter les directives suivantes :

  • Se laver les mains régulièrement.
  • Éviter les contacts physiques directs, comme les poignées de mains.
  • Conserver deux bras de distance entre soi et les autres à l’arrivée et au départ du travail, ou lors de déplacement dans les couloirs.

Nous encourageons tous les employés à appliquer les recommandations des responsables de la santé publique lorsqu’ils sont à l’extérieur du travail, pour leur sécurité et celle de leurs amis et de leurs familles, tout comme nous les appliquons dans le milieu de travail.

Quel est le nouveau procédé pour la livraison d’articles à remettre en mains propres?

Pour éliminer les signatures à la porte, nous avons mis en place la politique « Sonner, déposer, quitter ».

Cette politique renforce nos efforts en matière de distanciation physique, notamment la réduction de l’achalandage dans nos bureaux de poste.

Après avoir balayé l’article, les agents de livraison suivront les consignes suivantes :

  • Cogner ou sonner à l’adresse pour signaler la livraison au client.
  • Déposer l’article à l’endroit le plus sécuritaire possible.
  • Passer à la prochaine adresse sur son itinéraire.

Les articles qui nécessitent une preuve d’âge, une pièce d’identité ou la perception de droits de douane seront envoyés directement de nos postes de facteurs à un bureau de poste aux fins de ramassage, sans restriction quant au moment où les clients pourront ramasser leurs articles.

  • Les articles « Ne pas laisser en lieu sûr » seront laissés à l’adresse de livraison.
  • Les articles Courrier recommandé et les paquets Xpresspost certifié seront laissés à l’adresse de livraison.
  • Pour les articles exigeant une preuve d’âge et une preuve d’identité, ou ceux assujettis à des droits de douane : ils seront annoncés par carte aux fins de ramassage au poste de facteurs et transférés au comptoir postal.
  • Les documents urgents ou confidentiels seront envoyés par l’entremise du service Xpresspost certifié afin qu’ils soient déposés aux adresses de livraison.
  • Si vous avez des questions, adressez-vous à votre chef d’équipe ou communiquez avec votre spécialiste régional :

    • Pascal Brikh (Est) : 435 885-9656
    • Jeff Rudling (Centre) : 416 407-7969
    • Bradley Wallis (Ouest) : 403 827-8011
    • Andrew Fisher (National), 613 734-3000, poste 55884

    Si une personne porte un masque pendant qu’elle travaille, la directive de distanciation physique s’applique-t-elle toujours à elle et aux gens qui l’entourent?

    Oui, dans la mesure du possible. L’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, a indiqué que lorsque la distanciation physique est difficile à obtenir, le port d’un couvre-visage est une mesure supplémentaire qui peut être prise pour protéger les autres à proximité. Elle a précisé que la distanciation physique demeure la méthode principale privilégiée pour se protéger contre le virus.

    Puis-je porter un couvre-visage (masque non médical) au travail?

    Oui. Nous adoptons l’approche suivante en nous appuyant sur les recommandations de la santé publique.

    Couvre-visages (masques non médicaux) – En général, il s’agit de masques souples qui couvrent le nez et la bouche. Ils sont munis d’attaches auriculaires, d’attaches à nouer ou de bandes élastiques. Ce type de couvre-visage comprend notamment les foulards et les bandanas. La distanciation physique demeure l’approche principale recommandée et nous continuons de fournir des gants et des produits désinfectants.

    Couvre-visages fournis par la Société : Pour les lieux de travail où il n’est pas possible de maintenir une distance physique constante et pour ceux où le travail à deux personnes est la norme, nous avons fourni des outils de travail expliquant comment procéder en toute sécurité. Nous travaillons à nous procurer rapidement des couvre-visages pour une protection supplémentaire et nous conserverons un approvisionnement suffisant pour ces secteurs prioritaires. Cela comprend les bureaux d’échange internationaux du Centre de traitement du Pacifique et de Vista pour le traitement des chargements en vrac, le soulèvement soutenu d’articles volumineux ou le chargement et le déchargement des conteneurs aériens. Les FFRS qui font équipe avec des aides ergonomiques recevront également des couvre-visages. Les chefs d’équipe qui ont des employés dans ces situations devraient communiquer avec leur équipe de Santé et sécurité pour obtenir des directives.

    Couvre-visages personnels : Les employés qui souhaitent également porter leur propre couvre-visage lorsqu’ils jugent qu’ils ne sont pas en mesure de pratiquer la distanciation physique sont libres de le faire. Un employé qui porte un couvre-visage dans une aire de travail mécanisé doit s’assurer de bien l’attacher. Nous avons également installé des écrans en plastique dans les bureaux de poste afin d’offrir une protection permanente sans que le port de masques ou de couvre-visages soit nécessaire.

    J’ai des difficultés respiratoires et je ne pourrai pas porter de masque ou de couvre-visage lavable. Y a-t-il d’autres options pour me protéger?

    • Certaines personnes ne peuvent pas porter de couvre-visage en raison d’une incapacité à le retirer sans aide, d’un inconfort ou de difficultés respiratoires.
    • Pour ces personnes, un écran facial en plastique transparent peut être une solution de rechange, même s’il n’est pas aussi efficace.
    • Il existe peu de recherches sur l’efficacité de ces écrans comme protection contre les particules infectieuses en suspension dans l’air dans des environnements non médicaux. Cliquez ici pour savoir ce que Santé Canada dit au sujet des masques non médicaux et des couvre-visages.
    • Veuillez consulter l’outil de travail sur la façon adéquate de mettre, de retirer et de laver un couvre-visage réutilisable.

    Postes Canada va-t-elle fournir des masques respiratoires N95?

    Ces masques sont spécialement conçus pour les travailleurs de la santé qui sont en contact étroit avec les patients atteints de la COVID-19. Ils sont donc considérés comme étant essentiels dans le domaine médical. Dans le cadre de nos opérations, nous continuerons de fournir des masques respiratoires N95 pour les tâches et les procédés qui en requièrent. On parle notamment des procédures d’entretien à contact étroit dans les établissements où il y a un risque d’exposition aux produits chimiques, des interventions en cas d’incident lié à une poudre ou une substance inconnue dans nos installations et de l’utilisation de produits nettoyants qui nécessitent le port d’un masque par les préposés au nettoyage. Nous comprenons l’importance des masques respiratoires N95 pour le système de santé; nous nous procurons ces articles lorsqu’ils sont disponibles, et ce, uniquement lorsqu’ils sont requis dans le cadre de nos opérations.

    Même lorsque vous portez un masque ou un couvre-visage, il est important de continuer à pratiquer la distanciation physique et à vous laver fréquemment les mains.

    Est-ce que prendre la température des gens avant qu’ils entrent dans une installation pourrait assurer la sécurité des employés?

    Nous suivons les conseils de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) sur toutes les questions liées à la COVID-19. À l’heure actuelle, l’ASPC ne recommande pas l’utilisation de thermomètres infrarouges dans les lieux de travail fédéraux.

    Malheureusement, avec ces thermomètres, les fausses mesures sont courantes, surtout dans un environnement non contrôlé comme l’entrée principale d’un lieu de travail. Une chose aussi simple que d’entrer dans un immeuble alors qu’il fait plus froid ou plus chaud à l’extérieur peut entraîner une variation de la température.

    Une fausse mesure qui indique une température élevée pourrait causer beaucoup d’inquiétudes inutiles à l’employé. Par ailleurs, une basse température ne prouve pas qu’une personne n’est pas porteuse du virus; elle peut être contagieuse même si elle ne présente pas de symptômes.

    Cela pourrait donner une fausse impression de sécurité et nuire à nos efforts de distanciation physique et de bonne hygiène des mains, qui sont les mesures les plus fortement recommandées par tous les responsables de la santé publique.

    Quels conseils et ressources aideront les employés qui travaillent à distance à adopter de bonnes pratiques en matière d’ergonomie et de bien-être général?

    Ces conseils et ces ressources vous aideront à rester en santé tout en travaillant à la maison sur votre ordinateur portable :

    • Travaillez à un bureau ou à une table pour maintenir une bonne posture et un certain confort, et effectuez une autoévaluation à l’aide de cette liste de contrôle.
    • Choisissez une chaise qui permet de suivre les recommandations suivantes :
      • Assoyez-vous en ayant un bon soutien pour le dos. Utilisez soit un coussin soit une serviette ou une couverture enroulée si un soutien supplémentaire est nécessaire.
      • Gardez les épaules détendues, et les coudes à un angle de 90-120 degrés et les hanches à un angle de 90 degrés lorsque vous êtes assis.
      • Si le plateau de siège est trop long et touche l’arrière des genoux, placez un oreiller derrière votre dos pour vous rapprocher de l’avant du siège. Si vous devez être assis plus haut et que le siège n’est pas réglable, placez un oreiller sur le plateau de siège.
      • Touchez le sol avec vos pieds à plat. Si le siège est trop haut, utilisez un repose-pieds, placez des livres ou une boîte sous vos pieds pour vous asseoir confortablement.
    • Utilisez une souris, un clavier et un écran séparés si possible. Contrairement au clavier et à l’écran de l’ordinateur, on peut les placer à la bonne hauteur et à la bonne distance pour les poignets et la posture globale.
      • Soulevez la partie supérieure de l’écran à la hauteur des yeux à l’aide d’une base, de livres ou d’une boîte. Pour confirmer que la distance de l’écran est correcte, étendez un bras devant vous. Le bout de vos doigts doit toucher l’écran.
      • Si vous n’avez ni clavier externe ni souris, placez le portable sur votre surface de travail et inclinez l’écran vers l’arrière pour minimiser la flexion de votre cou.
    • Établissez une routine d’heures de travail régulières qui comprend des pauses périodiques, comme vous le feriez au bureau. Prenez une pause d’une à deux minutes pour faire des étirements toutes les 60 minutes de travail à l’ordinateur ou levez-vous pour aller chercher de l’eau et accorder une pause à vos yeux. Vous pouvez essayer la version pour navigateur Web de l’outil StretchClock, qui vous rappellera de prendre de courtes pauses pour vous étirer.
    • Assurez-vous que les fiches, les cordons et les câbles de vos appareils électroniques sont en bon état et placés à un endroit où vous ne risquez pas de vous enfarger.
    • Faites preuve d’indulgence envers vous-même et gardez le bien-être en tête. Homewood Santé a créé ces ressources précisément pour la situation actuelle liée à la COVID-19.
    • Qui recevra des couvre-visages? Mise à jour

      Postes Canada a mis des couvre-visages réutilisables à la disposition de tous les employés de ses 21 établissements de traitement du courrier, de ceux qui se trouvent dans des centres de travail prioritaires où il n’est pas possible de respecter la distanciation physique, ainsi que des employés qui sont les secouristes certifiés et désignés dans leurs installations.

      Pourquoi accorder la priorité à ces employés?

      Des mesures de distanciation physique sont en place dans nos établissements, comme dans l’ensemble de notre réseau, mais il peut être plus difficile de maintenir deux mètres de distance, surtout lorsqu’on transporte des articles lourds ou volumineux. Il en est de même pour les centres de travail prioritaires.

      Les secouristes doivent porter un couvre-visage parce qu’ils sont en contact étroit avec les personnes à qui ils viennent en aide.

      Comment mettre, retirer et nettoyer son couvre-visage?

      Le présent outil de travail décrit la marche à suivre pour mettre, retirer et nettoyer son couvre-visage dans le bon ordre afin de réduire au minimum le risque d’exposition aux contaminants.

      Le port d’un couvre-visage est-il obligatoire?

      Afin de réduire au minimum la propagation de la COVID-19, un certain nombre de municipalités, de provinces ou d’autorités de santé publique ont adopté des règlements ou des décrets imposant le port du couvre-visage dans les lieux publics intérieurs. Le respect de cette nouvelle exigence est conforme à la réponse de Postes Canada face à la COVID-19. Depuis le début, la santé et la sécurité de nos employés et de la population sont notre priorité.

      Les employés et les clients au Québec, en Nouvelle-Écosse et dans plusieurs régions de l’Alberta et de l’Ontario doivent maintenant porter un couvre-visage dans les lieux publics intérieurs. Nous avons fourni des affiches sur le port obligatoire d’un masque ou d’un couvre-visage aux bureaux dans les zones touchées pour qu’ils informent les clients. Ces affiches doivent être installées sur leur porte.

      Le personnel de Postes Canada doit rappeler aux clients qui entrent sans couvre-visage qu’ils doivent en porter un. Si un client refuse de mettre un couvre-visage, les employés doivent le servir et signaler l’incident à leur chef d’équipe.

      Le port d’un couvre-visage ne remplace pas les mesures de distanciation physique et le lavage fréquent des mains, qui demeurent l’approche principale recommandée pour réduire la propagation de la COVID-19. Des gants et du désinfectant pour les mains sont également offerts aux employés. Enfin, nous continuerons d’évaluer notre approche en fonction des directives des autorités de santé publique et nous vous tiendrons au courant de tout changement.

      Vous trouverez sur Intraposte la liste des endroits où le port d’un couvre-visage est obligatoire et d’autres renseignements connexes. Si vous accédez à Intraposte à partir du réseau de Postes Canada (par ex. de votre lieu de travail pour par connexion RPV), veuillez cliquer ici. Si vous accédez à Intraposte à distance en passant par la page « Je travaille à Postes Canada », veuillez cliquer ici.

      Si tous les employés de mon lieu de travail portent un couvre-visage, faut-il tout de même appliquer les mesures de distanciation physique?

      Le port d’un couvre-visage ne remplace pas les mesures de distanciation physique et le lavage fréquent des mains, qui demeurent l’approche principale recommandée.

      Comment puis-je travailler en toute sécurité si je suis dans un véhicule avec un autre employé?

      Lorsque des employés travaillent à proximité l’un de l’autre dans un véhicule et qu’ils ne peuvent pas garder une distance sécuritaire, il leur est recommandé de porter un couvre-visage en plus d’un écran facial. Même avec cet équipement de protection, les employés doivent suivre les mesures d’hygiène recommandées. Veuillez nettoyer chaque jour les surfaces intérieures du véhicule qui sont fréquemment touchées.

      Si vous souhaitez obtenir un couvre-visage ou un écran facial, faites-en la demande à votre chef d’équipe.

      No changes to Travel – personal and for business and Group meetings and training and Facility Maintenance, Contractors and Visitors

      Under Mail processing, remove the first text with the headline Is Canada Post still delivering passports? It repeats a couple of items below…

      Devons-nous porter un couvre-visage dans les endroits où le public n’est pas admis, p. ex. les arrière-boutiques et les aires de repas? Nouveau

      Il n’est pas nécessaire de se couvrir le visage dans les endroits où le public n’est pas admis tels que les aires de repas et les arrière-boutiques, à condition que les employés puissent maintenir une distance sécuritaire entre eux.

      Le règlement local stipule que les employés n’ont pas besoin de porter de couvre-visage s’ils travaillent derrière un écran de protection. Devons-nous tout de même en porter un? Nouveau

      Postes Canada adopte une approche universelle standardisée dans l’application de ces directives et met en place les normes de sécurité les plus élevées dans chacun des emplacements touchés. Afin d’assurer la sécurité de nos employés et de nos clients, les employés doivent porter un couvre-visage dans toutes les aires publiques du bureau, y compris lorsqu’ils servent les clients derrière un écran de protection. Il n’est pas nécessaire de se couvrir le visage dans les endroits où le public n’est pas admis tels que les aires de repas et les arrière-boutiques, à condition que les employés puissent maintenir une distance sécuritaire entre eux.

      Le règlement local stipule que les employés qui travaillent dans les immeubles du gouvernement fédéral ne sont pas tenus de porter un couvre-visage. Devons-nous tout de même en porter un? Nouveau

      Postes Canada adopte une approche universelle standardisée dans l’application de ces directives et met en place les normes de sécurité les plus élevées dans chacun des emplacements touchés. Pour assurer la sécurité de nos employés et de nos clients, nos employés qui travaillent dans les immeubles du gouvernement fédéral doivent porter un couvre-visage dans toutes les aires publiques du bureau.

      Puis-je porter un écran facial plutôt qu’un couvre-visage? Nouveau

      Les écrans faciaux ne sont pas aussi efficaces pour réduire la transmission du virus que les couvre-visages.

      J’ai un problème de santé qui m’empêche de porter un couvre-visage. Dois-je tout de même en porter un? Nouveau

      En ce qui a trait aux lieux où le port du couvre-visage est obligatoire, la pratique établie par la SCP à ce sujet décrit les exemptions pour les employés. Si un employé est soustrait à l’exigence du port d’un couvre-visage, des écrans faciaux ou d’autres solutions peuvent être offerts pour assurer une protection supplémentaire.

      Les clients peuvent-ils entrer dans la salle des cases postales sans se couvrir le visage? Nouveau

      Dans les emplacements touchés, la salle des cases postales n’est pas soustraite au port obligatoire d’un couvre-visage, car elle est considérée comme un lieu public intérieur. Les clients doivent donc porter un couvre-visage lorsqu’ils entrent dans la salle des cases postales.

      Fournirons-nous des couvre-visages aux clients? Nouveau

      Postes Canada ne fournit pas de couvre-visages aux clients.

      Pouvons-nous fournir du désinfectant pour les mains à nos clients dans les lieux qui ne sont pas visés par le règlement? Nouveau

      Dans les lieux où le port du couvre-visage est désormais obligatoire, l’approche normalisée de Postes Canada exige que nos installations mettent du désinfectant pour les mains à la disposition des clients, près des entrées et des sorties des espaces accessibles au public. Dans les emplacements où le port obligatoire du couvre-visage n’est pas en vigueur, Postes Canada ne fournira pas de désinfectant pour les mains aux clients.

      La nouvelle politique « Sonner, déposer, quitter » pour les articles à remettre en mains propres s’applique-t-elle aux FFRS?

      Oui. À l’exception des articles exigeant une preuve d’âge ou une preuve d’identité ou de ceux assujettis à des droits de douane, si le colis n’entre pas dans le réceptacle à courrier, les FFRS doivent le livrer au destinataire. Balayez l’article, sonnez ou frappez à la porte, laissez l’article et passez au prochain point de remise. À tout moment, si l’employé de livraison croit que la situation n’est pas sécuritaire, il doit annoncer l’article par carte ou le rapporter à l’installation de livraison et en aviser son chef d’équipe.

      Postes Canada reçoit maintenant les passeports, qui sont dans des enveloppes prépayées Xpresspost avec un code à barres LP, aux fins de livraison. Celle-ci s’effectuera de façon sécuritaire en vertu d’un procédé révisé qui veillera également à la sécurité de nos employés et de la collectivité. Ces articles seront livrés à un endroit sûr (boîte postale communautaire ou fente à courrier dans la porte) dans la mesure du possible; autrement, l’employé de livraison frappera à la porte, reculera et attendra de voir si le client est à la maison. Si c’est le cas, l’employé lui laissera l’article à une distance sécuritaire avant de repartir. Si personne ne répond, l’article sera envoyé au bureau de poste le plus près pour que le client vienne le ramasser le lendemain.

      Haut


      Voyage à des fins personnelles ou professionnelles

      Que dois-je faire si je reviens d’un voyage à l’étranger?

      À compter du 14 mars 2020, l’Agence de santé publique du Canada (ASPC) demande aux voyageurs qui reviennent au Canada de :

      • s’isoler pendant 14 jours à partir de la date de retour au Canada.
      • surveiller votre état de santé et l’apparition de fièvre, de toux et de difficulté à respirer
      • vous laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes, et de couvrir votre bouche et votre nez avec le bras quand vous toussez ou éternuez.

      Si vous présentez des symptômes comme la fièvre, la toux ou de la difficulté à respirer durant la période d’isolement de 14 jours :

      En outre, si vous revenez de l’Italie, d’Iran ou de la province de Hubei, en Chine, on vous demandera de communiquer avec l’autorité locale de santé publique de votre province ou territoire dans les 24 heures suivant votre arrivée au Canada et de fournir vos coordonnées.

      Depuis le 5 mars 2020, les voyageurs qui entrent au Canada par voie terrestre, par train ou par traversier sont soumis au même contrôle que les passagers de vols internationaux. Les voyageurs qui sont jugés à risque seront transférés à l’ASPC.

      Si vous êtes un employé qui revient d’un voyage à l’étranger ou que vous vivez avec quelqu’un qui revient de l’étranger et que ça vous préoccupe, veuillez appeler votre chef d’équipe avant de vous présenter au travail.

      Si je reviens d’un voyage à l’étranger, dois-je communiquer avec l’autorité de santé publique ou un médecin?

      Si vous êtes de retour depuis que l’Agence de la santé publique du Canada a recommandé à tous les voyageurs qui rentrent de s’isoler pendant 14 jours, vous devez communiquer avec l’autorité de santé publique ou un médecin seulement si vous avez des symptômes de la COVID-19 qui sont la fièvre, la toux et les difficultés à respirer. Cette règle s’applique aussi si vous avez voyagé aux États-Unis.

      Puis-je effectuer un voyage international pour des raisons professionnelles ou personnelles?

      Voyages d’affaires – Nous vous demandons d’annuler tout voyage d’affaires à l’étranger. La situation du coronavirus est imprévisible et évolue très rapidement. Nous ne voulons pas que nos employés soient coincés dans un autre pays pendant qu’ils se déplacent pour leur travail.

      Voyages personnels – Le gouvernement du Canada a conseillé aux Canadiens d’annuler ou de reporter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada. Nous encourageons les employés à suivre ces conseils et à réfléchir attentivement à tout voyage non essentiel à l’extérieur du pays.

      Postes Canada suit les directives de l’Agence de la santé publique du Canada. Pour accéder aux plus récents avis aux voyageurs, visitez le site Web du gouvernement du Canada qui publie les Conseils de santé aux voyageurs.

      Dois-je annuler les voyages ou les événements d’affaires prévus au Canada?

      Pour l’instant, veuillez reporter tous les déplacements au Canada, sauf les déplacements essentiels par avion ou par train. Si un déplacement à l’intérieur du Canada est nécessaire, parlez-en à votre chef d’équipe et suivez le processus d’approbation préalable. Nous continuons à encourager les personnes qui se déplacent en voiture pour affaires à le faire.

      J’habite dans une province et je travaille dans une autre. Ai-je besoin d’une permission ou d’une pièce d’identité spéciale pour pouvoir me rendre au travail et en revenir librement, et éviter l’attente à des barrages routiers?

      Comme l’indique Sécurité publique Canada, Postes Canada fournit un service essentiel. Pour accomplir leur travail, nos employés doivent pouvoir se déplacer librement d’une ville, d’une province ou d’un territoire à l’autre, de même qu’à l’intérieur des villes, des provinces et des territoires.

      En raison des restrictions liées aux déplacements à l’intérieur des provinces et entre celles-ci, les employés peuvent devoir prouver que leurs déplacements sont nécessaires. C’est pourquoi nous demandons aux employés d’avoir avec eux leurs cartes d’accès et d’identification émises par Postes Canada en cas de contrôle par les autorités. Si ces pièces d’identité ne suffisent pas dans votre région, vous pouvez obtenir de votre directeur général une lettre indiquant que vos déplacements sont nécessaires.

      Haut


      Réunions de groupe et formation

      Qu’en est-il pour les réunions de groupe et séances de formation?

      Veuillez trouver des moyens raisonnables de réduire le nombre de participants à vos réunions ou utiliser d’autres options telles que la vidéoconférence ou les conférences téléphoniques.

      Veuillez en parler à votre chef d’équipe et reporter toute formation non obligatoire. La formation en ligne peut se poursuivre, mais les sessions impliquant des déplacements ou des groupes peuvent certainement avoir lieu à une date ultérieure.

      Haut


      Entretien des installations, entrepreneurs et visiteurs

      Pouvons-nous continuer à demander à JLL de régler les problèmes et éliminer les dangers dans nos bâtiments en ce moment?

      Nous travaillons étroitement avec JLL, notre fournisseur de services de gestion des installations, afin de gérer les demandes de réparation.

      Comme la distanciation physique est pratiquée dans nos installations, JLL ne traitera que les bons de travail qui sont considérés comme urgents. JLL a recours à des techniciens et à des équipes mobiles pour desservir les emplacements qu’il ne dote pas.

      Les bons de travail non urgents continueront d’être traités en fonction de la disponibilité des ressources et des priorités.

      Peut-on reprendre le travail en sous-traitance si des mesures de précaution sont en place?

      Le travail en sous-traitance reprend dans de nombreuses provinces. Lors de la planification de la reprise du travail, il est essentiel de veiller à ce que la directive de distanciation physique continue d’être respectée et que les mesures d’hygiène recommandées, comme le lavage régulier des mains, soient maintenues. Selon le type de travail, des précautions supplémentaires pourraient s’appliquer, comme l’imposition d’un nombre maximal de travailleurs de la construction autorisés sur un chantier à la fois et le port d’un couvre-visage pendant les activités nécessitant une proximité entre les gens pendant une période prolongée. Les chefs de projets sont responsables de connaître les exigences en vigueur dans la ou les provinces où les travaux ont lieu et de s’assurer que les entrepreneurs les respectent.

      Y a-t-il de nouvelles exigences pour les visiteurs ou les entrepreneurs en raison de la COVID-19?

      Les visiteurs et les entrepreneurs doivent toujours s’inscrire par l’entremise du procédé d’inscription local (installations) ou dans un registre auprès d’un représentant local de Postes Canada (Opérations).

      De plus, afin de prévenir la propagation de la COVID-19 dans notre collectivité et d’atténuer le risque d’exposition pour notre personnel et nos visiteurs, nous demandons aux visiteurs et aux entrepreneurs de répondre à un questionnaire de contrôle simple.

      Les entrepreneurs doivent remplir et conserver ce questionnaire sur le retour au travail avant d’autoriser tout employé qui s’est absenté pour se mettre en isolement volontaire ou en quarantaine à retourner au travail dans une installation de Postes Canada.

      Les entrepreneurs doivent confirmer auprès de leur gestionnaire de contrat de Postes Canada que leur employé a été autorisé à retourner au travail, comme indiqué dans le questionnaire sur le retour au travail.

      Comment Postes Canada protège-t-elle la sécurité des employés si les entrepreneurs de transport accèdent à nos installations?

      Les entrepreneurs sont indispensables à notre chaîne d’approvisionnement et effectuent des tâches essentielles pour Postes Canada. Tout le monde, y compris les entrepreneurs, doit suivre nos consignes de sécurité sur les quais en tout temps, ainsi que les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada.

      • Continuez de suivre notre procédure habituelle sur les quais et dans les cours. Si nous apportons un changement à cette procédure, nous en informerons les chefs d’équipe et les employés par l’entremise des canaux de communication nationaux.
      • Conservez deux bras de distance, soit deux mètres ou six pieds, entre vous et les autres sur nos quais ou dans nos installations.
      • Lavez-vous souvent les mains avec du savon pendant au moins 20 secondes.
      • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche si vous ne venez pas de vous laver les mains ou si vous portez des gants.
      • Faites de votre mieux pour vous asseoir loin des autres dans les salles de repas et les salles de repos.
      • Remettez les documents sans entrer en contact avec les autres. Par exemple, placez les documents dans un panier, sur une planchette à pince, sur un bureau, ou à tout autre endroit permettant au conducteur de les récupérer sans qu’un employé doive les lui remettre directement.

      Plus important encore, nos entrepreneurs sont tenus de divulguer s’ils ont voyagé à l’étranger, s’ils présentent des symptômes associés à la COVID-19 ou tout autre facteur de risque associé à ce virus. Si un entrepreneur est jugé comme représentant un risque, il n’est pas autorisé à entrer dans nos installations. Il n’y a donc aucune raison valable d’empêcher les entrepreneurs de faire leur travail :

      • N’empêchez pas les entrepreneurs d’entrer dans nos installations.
      • N’empêchez pas les entrepreneurs d’utiliser nos toilettes.
      • Ne demandez pas aux conducteurs de déposer leurs remorques dans la cour.
      • Ne refusez pas d’accepter ou d’échanger des documents (voir ci-dessus).
      • Ne modifiez pas notre procédure habituelle sur les quais et dans les cours.

      Haut


      Traitement et Levée et livraison du courrier

      Quel est le message de Postes Canada aux Canadiens au sujet de nos retards de livraison de colis?

      Nous les informons qu’ils doivent s’attendre à des retards de livraison de colis dans un avenir prévisible, alors même que nous gérons des volumes records. Alors que les Canadiens continuent d’augmenter et de diversifier leurs achats en ligne, Postes Canada gère des volumes de colis sans précédent tout en respectant d’importantes mesures de distanciation physique dans toutes ses installations. Le traitement de volumes records de colis dans des établissements qui n’ont jamais été conçus pour que des employés travaillent à deux mètres les uns des autres demande plus de temps.

      Nos employés le voient, mais nous leur expliquons qu’il n’y a pas que les volumes qui représentent des défis, que nous avons également enregistré une augmentation du nombre d’articles ménagers plus volumineux, comme des mini frigos, du mobilier de jardin et des barbecues, qui passe dans notre réseau. Ces articles nécessitent souvent un soulèvement à deux personnes, ce qui pose des défis supplémentaires en matière de sécurité et entraîne des retards.

      Nous traitons des envois et effectuons des livraisons les fins de semaine, en plus de faire appel à des employés temporaires formés pour soutenir les activités. De plus, nous pouvons transférer certains colis à d’autres emplacements de Postes Canada en fonction de leur capacité pour procéder à leur traitement. Cette mesure réduit les retards, mais les clients qui font le suivi de leur colis pourraient remarquer que son itinéraire n’est pas le même que d’habitude.

      La manipulation du courrier et des colis est-elle sécuritaire?

      Voici un énoncé de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) :

      Est-il sans danger de recevoir un colis d’une région où la COVID-19 a été signalée?

      Oui. La probabilité qu’une personne infectée contamine des marchandises est faible, tout comme le risque de contracter le virus responsable de la COVID-19 par contact avec un colis qui a été déplacé, qui a voyagé et qui a été exposé à différentes conditions et températures.

      La manipulation de courrier et de colis en provenance de la Chine et d’autres régions est-elle sécuritaire?

      Oui. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’ASPC continuent d’affirmer que la manipulation du courrier du régime international, y compris le courrier de la Chine, est sécuritaire.

      Le service postal de la Chine (China Post) désinfecte le courrier depuis le 27 janvier avec un produit sécuritaire semblable au javellisant que l’on retrouve habituellement dans les produits ménagers. Pour éviter les irritations mineures de la peau, le port de gants en nitrile est recommandé à titre préventif. Le port d’un masque n’est pas obligatoire, mais les employés qui sont plus sensibles aux odeurs pourraient vouloir en utiliser un.

      L’utilisation de nos masques N95 actuels est tout indiquée, mais les masques ne sont pas disponibles pour le moment en raison de la pénurie de marchandises à l’échelle internationale.

      Nos équipes des Relations internationales sont en contact avec d’autres administrations postales et aucun risque pour la sécurité n’a été identifié.

      Est-il sécuritaire pour les techniciens de la maintenance de partager l’équipement de protection individuel?

      • Partage de harnais et de gants diélectriques :
        Les équipes ont accès à des lingettes nettoyantes pour nettoyer l’équipement de protection individuel avant et après son utilisation afin de maintenir une hygiène adéquate. Ce type d’équipement n’est pas utilisé par tous les membres de l’équipe de maintenance, et ceux qui s’en servent n’en ont besoin qu’à l’occasion. Nous devrions avoir une réserve d’équipement suffisante pour nous permettre de nettoyer, de sécher et de remplacer l’équipement retourné ou endommagé sans manquer de stocks utilisables.
      • Partage de blousons, de capes de pluie et d’autres articles (tel qu’il est mentionné dans l’article 34 de la Convention collective conclue entre la SCP et le STTP)
        Il faut maintenir une réserve suffisante de ces articles et prévoir un nettoyage à sec périodique. Si les programmes et les calendriers de nettoyage appropriés sont en place et respectés, l’équipement de protection individuel peut être partagé en toute sécurité.

      Si vous effectuez une livraison à un point de remise qui est maintenant en quarantaine, devez-vous désinfecter votre véhicule?

      D’après les renseignements les plus à jour fournis par l’ASPC, les coronavirus ont une faible capacité de survie sur les surfaces et se propagent le plus souvent par les gouttelettes respiratoires générées lorsqu’on tousse ou qu’on éternue.

      La meilleure façon de prévenir les maladies respiratoires et autres maladies est :

      • d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche;
      • de toujours suivre les mesures d’hygiène des mains, notamment en les lavant souvent avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes ou en utilisant un désinfectant pour les mains à base d’alcool s’il n’y a pas d’eau et de savon disponible.

      Des lingettes désinfectantes sont aussi disponibles si vous préférez en avoir à portée de la main dans votre aire de travail.

      Si vous avez des préoccupations concernant la COVID-19 dans votre milieu de travail, veuillez vous adresser à votre chef d’équipe.

      Si vous effectuez une livraison à un point de remise qui est en quarantaine (avant d’avoir été fermé), que devez-vous faire?

      En cas d’inquiétude, l’ASPC vous recommande de surveiller votre état de santé et l’apparition de fièvre, de toux et de difficultés à respirer; consultez votre fournisseur de soins de santé ou l’autorité de santé publique de votre province aussitôt que possible si vos symptômes vous préoccupent. Si vous avez des préoccupations qui concernent votre milieu de travail, veuillez vous adresser à votre chef d’équipe.

      Vous devez effectuer une livraison à une adresse qui a été mise en quarantaine. Quel est le procédé?

      N’effectuez pas la livraison à l’adresse en question et informez votre superviseur de la situation (c.-à-d. l’endroit qui a été mis en quarantaine).

      Si vous effectuez une livraison chez un client et ce client affirme être en quarantaine ou avoir la COVID-19. Quel est le procédé?

      Laissez une carte Avis de livraison (CAL) et demander au client d’envoyer quelqu’un qui n’est pas en quarantaine de ramasser le courrier ou le colis en son nom. Si vous avez des préoccupations quant à votre sécurité, n’effectuez pas la livraison en question et avisez votre superviseur de la situation liée à l’adresse en question.

      Dois-je signaler les points de remise où la livraison ne peut pas être effectuée en raison d’une mise en quarantaine?

      Oui. Veuillez signaler tous les points de remise où la livraison ne peut pas être effectuée dans le système OPS (comptoirs postaux et bureaux de poste ruraux), conformément au procédé habituel.

      Si mon bureau de poste doit fermer pour quelque raison que ce soit, à qui dois-je le signaler et comment les clients seront-ils informés?

      Informez votre chef d’équipe afin qu’il communique avec le centre de rendement par secteur (CRS).

      Les mesures de volume prévues demeureront-elles inchangées?

      Non.

      Les mesures de volume nécessitent beaucoup d’attention de la part des gestionnaires, des chefs et des superviseurs, qui se concentrent actuellement sur le soutien de leurs équipes pendant cette période difficile. Par conséquent, les mesures de volume prévues seront annulées dans les postes de facteurs suivants jusqu’à nouvel ordre :

      Mai

      • PDF 1 de CALGARY
      • PDF 8 de CALGARY
      • PDF 9 de CALGARY
      • PDF 12 de CALGARY
      • PDF 17 de CALGARY
      • PDF 31 de CALGARY
      • PDF PORT MOODY de COQUITLAM
      • PDF PRINCIPAL de GANDER
      • PDF PRINCIPAL de GRAND FALLS-WINDSOR
      • PDF 3 de KITCHENER
      • PDF PRINCIPAL de KITIMAT
      • PDF CHAMPLAIN 1 de MONTRÉAL
      • PDF CHAMPLAIN 2 de MONTRÉAL
      • PDF N.D.-D-GRACE de MONTRÉAL
      • PDF PRINCIPAL de PICKERING
      • PDF PRINCIPAL de ST STEPHEN
      • SUCC. H de TORONTO
      • SUCC. L de TORONTO
      • SUCC. R de TORONTO
      • PDF 1 de WINDSOR

      Juin

      • PDF PRINCIPAL de BATHURST
      • PDF 18 de CALGARY
      • PDF 19 de CALGARY
      • PDF PRINCIPAL de CAMPBELLTON
      • PDF 1 de DELTA
      • PDF BUREAU-CHEF de FARNHAM
      • PDF PRINCIPAL de HAWKESBURY
      • PDF AHUNTSIC de MONTRÉAL
      • PDF PRINCIPAL de OWEN SOUND
      • PDF PRINCIPAL de RENFREW
      • SMITHS FALLS LCD MAIN

      Cette décision réduira la pression sur les chefs d’équipe, qui pourront ainsi communiquer avec les employés et se concentrer sur leur sécurité.

      Les calendriers de réorganisation seront rajustés en conséquence et les employés seront avisés du nouvel échéancier pour les mesures de volume et les réorganisations.

      Nous avons communiqué cette décision à nos agents négociateurs et nous travaillerons avec eux pour remettre la mesure de volume à l’horaire une fois que la situation se sera stabilisée.

      Ce que vous devez faire

      • Servez-vous de cette aide à la discussion pour transmettre la nouvelle à vos équipes.
      • Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec le gestionnaire de l’optimisation des itinéraires de votre région :
        • Région de l’Atlantique : John Symonds
        • Québec : Sylvain Gaudette
        • Ontario : Blake Bradshaw
        • Région du Grand Toronto : Sandra Dyment
        • Région des Prairies : Colin Gill
        • Région du Pacifique : Alain Pinard

      Embauchez-vous plus de personnes pour gérer les volumes?

      Nous gérons nos niveaux de dotation et, au besoin, nous embauchons de nouveaux employés.

      Les nouveaux employés recevront-ils une formation adéquate avant de commencer le travail?

      Tout d’abord, les employés doivent avoir l’expérience nécessaire et satisfaire aux exigences du poste. Par ailleurs, tous doivent remplir notre questionnaire de vérification sur la COVID-19 avant d’entrer dans un immeuble de Postes Canada pour confirmer qu’ils ne présentent aucun risque pour la santé.

      Et ce n’est pas tout : les nouveaux employés doivent se familiariser avec nos procédures en matière de santé et sécurité et passer en revue notre site Web Pensez sécurité, rentrez sain et sauf. Ils sont aussi informés des processus en place à leur emplacement. Nous continuerons d’adopter cette approche en collaboration avec le Comité local mixte sur la santé et la sécurité.

      Postes Canada livre-t-elle des passeports?

      Postes Canada reçoit maintenant les passeports aux fins de livraison en vertu d’un procédé révisé élaboré avec nos partenaires d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et de Service Canada. Nous comprenons l’importance d’une livraison sécuritaire de ces articles et nous avons donc mis en place un procédé qui satisfera les attentes en la matière tout en veillant à la sécurité de nos employés et de la collectivité. Grâce à notre approche de livraison « Sonner, déposer, quitter », nous avons éliminé les interactions avec les clients à la porte afin de respecter la règle de distanciation physique.

      Ces articles seront livrés à un endroit sûr (boîte postale communautaire ou fente à courrier dans la porte) dans la mesure du possible; autrement, l’employé de livraison frappera à la porte, reculera et attendra de voir si le client est à la maison. Si c’est le cas, l’employé lui laissera l’article à une distance sécuritaire avant de repartir. Si personne ne répond, l’article sera envoyé au bureau de poste le plus près pour que le client vienne le ramasser le lendemain.

      Les passeports sont dans des enveloppes prépayées Xpresspost avec un code à barres LP. Depuis l’arrivée de la COVID-19, nous avons cessé d’exiger une signature. Toutefois, les employés de livraison doivent traiter les passeports comme des articles portant la mention « Ne pas laisser en lieu sûr ». Les enveloppes prépayées Xpresspost portant la mention « Ne pas laisser en lieu sûr » devraient être remises au résidant ou annoncées par carte. Elles ne doivent jamais être laissées en lieu sûr.

      Quel est le procédé de traitement des articles à remettre en mains propres au comptoir de vente au détail?

      À partir de maintenant, les bureaux de poste n’ont plus besoin de demander au client de signer pour la plupart des articles nécessitant une signature. Cette consigne s’applique aussi aux articles pour lesquels l’option Signature est incluse, comme les services Courrier recommandé et Xpresspost certifié. Seules exceptions : les articles exigeant une preuve d’âge ou une preuve d’identité, ou ceux qui sont assujettis à des droits de douane, pour lesquels une signature est toujours requise.

      La politique modifiée « Sonner, déposer, quitter » pour les articles à remettre en mains propres s’applique-t-elle aux FFRS?

      Oui. À compter du mardi 4 août, nous rétablissons avec quelques petits changements notre politique habituelle de remise en lieu sûr pour tous les articles autres que les articles « Ne pas laisser en lieu sûr » (SMS 1202.39). À l’exception des articles exigeant une preuve d’âge ou une preuve d’identité, ou des envois contre remboursement ou assujettis à des droits de douane, si le colis n’entre pas dans le réceptacle à courrier, les FFRS doivent le livrer au destinataire. En résumé :

      • Balayez l’article, sonnez et frappez à la porte, puis reculez et attendez de voir si quelqu’un est à la maison. Si on vous répond, laissez l’article à une distance sécuritaire puis partez.
      • Si personne ne répond, cherchez un endroit sécuritaire qui répond à nos critères habituels de remise en lieu sûr (par exemple, l’article ne doit pas être visible de la rue ou par des passants) et déposez l’article. Si ce n’est pas sécuritaire de le faire, laissez une carte Avis de livraison. Les FFRS doivent faire preuve de jugement.

      À tout moment, si l’employé de livraison croit que la situation n’est pas sécuritaire, il doit annoncer l’article par carte ou le rapporter à l’installation de livraison et en aviser son chef d’équipe.

      Haut


      Vente au détail / Nouveaux procédés

      Les employés de Postes Canada sont-ils tenus de porter un couvre-visage lorsqu’ils visitent les bureaux de poste concessionnaires?

      Bon nombre de nos plus importants concessionnaires partenaires, notamment Pharmaprix (Shoppers Drug Mart) et Jean Coutu, exigent maintenant que tous leurs clients portent un couvre-visage. Cette exigence s’applique aux agents de livraison qui font le ramassage et le dépôt d’articles, ainsi qu’aux gestionnaires du Marché de la vente au détail (GMVD), aux gestionnaires de zone locale (GZL) et aux chefs de zone locale (CZL). Bien qu’elle ne concerne pas la totalité de nos concessionnaires partenaires, d’autres pourraient leur emboîter le pas.

      Nous vous demandons donc d’avoir avec vous un couvre-visage et de vous préparer à le porter afin de respecter les exigences du commerce hôte que vous visitez.

      Manipulez et entretenez votre couvre-visage avec soin. Consultez l’outil de travail sur la façon de mettre, de retirer et de laver un couvre-visage.

      Postes Canada continue d’offrir des couvre-visages réutilisables aux employés. Si vous n’avez pas reçu de couvre-visage et qu’il vous en faut un, communiquez avec votre chef d’équipe. Vous pouvez aussi choisir de porter votre propre couvre-visage, à condition de l’utiliser correctement.

      Quel est le procédé de traitement des articles à remettre en mains propres au comptoir de vente au détail?

      À partir de maintenant, vous n’avez plus besoin de demander au client de signer pour la plupart des articles nécessitant une signature. Cette consigne s’applique aussi aux articles pour lesquels l’option Signature est incluse, comme les services Courrier recommandé et Xpresspost certifié. Seules exceptions : les articles exigeant une preuve d’âge ou une preuve d’identité, ou ceux qui sont assujettis à des droits de douane, pour lesquels une signature est toujours requise.

      Pour les transactions nécessitant une preuve d’âge ou une preuve d’identité, devons-nous demander aux clients de retirer leur couvre-visage? Mise à jour

      Postes Canada est tenue par la loi de valider l’identité du client pour les articles nécessitant une preuve d’âge ou une preuve d’identité. Pour effectuer cette vérification en toute sécurité, demandez aux clients qui portent un couvre-visage de le retirer brièvement aux fins d’identification. Remerciez le client de sa compréhension et, au besoin, expliquez-lui que notre obligation de diligence raisonnable n’a pas changé.

      Comment puis-je correctement vérifier une preuve d’âge et d’identité si un client porte un masque?

      Malgré les changements à certains processus, Postes Canada est tenue par la loi de valider l’identité du client pour les articles nécessitant une preuve d’âge ou une preuve d’identité.

      Pour bien faire cette vérification, demandez aux clients portant un masque de l’enlever pour un instant aux fins de l’identification. Nous sommes persuadés que cela ne pose qu’un risque minime, compte tenu des politiques et des procédures en place et de l’étendue des autres mesures de protection prises, comme la distanciation physique, les protocoles de nettoyage et les écrans de protection. Remerciez le client de sa compréhension et, au besoin, expliquez-lui que notre obligation de diligence raisonnable n’a pas changé.

      Si un client refuse d’enlever son masque, vous ne pourrez pas confirmer son âge ou son identité ni lui remettre l’article.

      Le même processus s’applique-t-il aux personnes qui se couvrent la tête ou le visage pour des raisons religieuses?

      Oui. Selon l’Association canadienne des libertés civiles (ACLC), une femme devra retirer son niqab aux fins d’identification, mais cela pourrait se faire en privé en présence de femmes seulement. Des efforts importants doivent être faits pour s’assurer que toute interférence avec la liberté religieuse soit aussi minime que possible.

      Pièce d’identité expirée : Nous savons qu’il est compliqué de renouveler des pièces d’identité en ces temps difficiles. Certaines provinces ont prolongé les dates d’expiration des permis de conduire, des cartes santé et d’autres formes de pièces d’identité provinciales et permettent l’acceptation des pièces d’identité expirées.

      S’il faut effectuer des transactions qui exigent la saisie d’une pièce d’identité, le PSVD ne vous permettra pas d’entrer une date d’expiration déjà passée. Dans ce cas, vous devez avant tout demander au client une autre pièce d’identité émise par le gouvernement dont la date d’expiration n’est pas encore passée.

      Consultez l’aide-mémoire afin de connaître les transactions pour lesquelles vous pouvez accepter les pièces d’identité expirées.

      Votre sécurité compte plus que tout. Si un client mécontent vous menace et exige que vous lui remettiez son colis, faites-le sans confrontation. Signalez l’incident à votre chef d’équipe dès que vous pouvez le faire en toute sécurité. Communiquez avec la police pour signaler toute violence ou menace, ou tout vol.

      Les expéditeurs auront accès à des informations de suivi actualisées et recevront une confirmation de livraison – sans la signature du destinataire.

      Est-ce que les employés de vente au détail doivent continuer à vendre l’option Signature?

      Non. Nous n’offrirons pas cette option aux clients jusqu’à nouvel ordre.

      Les expéditeurs auront accès à des informations de suivi actualisées et recevront une confirmation de livraison – sans la signature du destinataire.

      Combien de temps les clients ont-ils pour récupérer les articles annoncés par carte?

      Nous avons prolongé la période de renvoi à l’expéditeur (RAE) pour les articles annoncés par carte. Nous retiendrons maintenant les articles annoncés par carte au comptoir postal au-delà du délai habituel de 15 jours. Cette approche nous permet d’accorder plus de temps aux clients pour ramasser leur article, ce qui réduit le risque qu’une personne qui devrait s’isoler se sente obligée de passer récupérer immédiatement son article.

      Si vous avez déjà atteint ou presque atteint votre limite d’entreposage des articles annoncés par carte, veuillez en aviser votre gestionnaire du Marché de la vente au détail, votre gestionnaire de zone locale ou votre chef de zone locale.

      Au cours des prochaines semaines, le PSVD vous avisera automatiquement lorsque des articles ont été retenus pendant 90 jours ou plus. Ces articles doivent être renvoyés à l’expéditeur selon le processus habituel, pourvu que l’équipe locale des Opérations ait la capacité nécessaire pour les récupérer et les traiter.

      Suspension de la garantie de service

      Postes Canada informe sa clientèle à l’échelle du pays que des retards d’expédition et de livraison des colis sont à prévoir. Les volumes élevés et les importantes mesures de sécurité que nous avons mises en place dans nos installations augmentent le temps de traitement.

      Les garanties de service indiquées dans le PSVD pour tous les produits, y compris les services Priorité et Xpresspost (régimes intérieur et international), sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

      Les bureaux de poste vont recevoir une nouvelle affichette du PSVD pour aviser les clients que les normes de service figurant sur le panneau d’affichage sont suspendues.

      Mesures à prendre : Retirez l’affichette de PSVD promotionnelle que vous avez reçue dans votre trousse d’affiches ou l’affichette temporaire en noir et blanc et remplacez-la par la nouvelle affichette sur la suspension des normes de livraison.

      Au besoin, dites aux clients qu’il n’y a de garantie de service sur aucun de nos produits pour le moment, et dirigez-les vers notre site Web pour plus d’information. Les clients doivent continuer à faire le suivi de leurs colis sur notre site Web ou notre appli mobile pour obtenir les renseignements les plus récents.

      Ils doivent comprendre que les agents de nos centres d’appels sont là pour les servir, mais qu’ils n’ont pas d’autres renseignements à fournir si la livraison est retardée ou si les clients veulent plus de détails.

      Affranchissement insuffisant et timbres de complément

      Quel est le procédé actuel aux points de vente au détail si un envoi du service Poste-lettres du régime intérieur, des États-Unis ou du régime international est insuffisamment affranchi?

      Pour aider à réduire le contact entre les clients et les employés de la vente au détail, il faut livrer les lettres insuffisamment affranchies dans le flot du courrier comme si elles étaient entièrement payées. Ne pas renvoyer ces articles à l’expéditeur.

      Pour les articles non affranchis (pas de timbres, d’empreinte de machine à affranchir ou de vignette postale) dans le flot du courrier, il faut continuer à suivre le procédé actuel.

      Quel procédé dois-je utiliser pour les timbres de complément?

      Si l’article d’un client est insuffisamment affranchi, utilisez si possible des vignettes imprimées au moyen du PSVD plutôt que des timbres. Cette façon de faire permettra de limiter les contacts avec les clients.

      Acceptez uniquement les articles correctement emballés.

      Pour votre sécurité et pour réduire le risque de transmission de la COVID-19, n’acceptez pas d’articles non emballés et n’offrez pas d’aider les clients à emballer leurs articles, y compris les retours. N’acceptez que les articles qui ont été correctement emballés. Si un client s’approche du comptoir avec un article non emballé, recommandez nos boîtes à tarif fixe comme solution facile et abordable.

      Au besoin, vous pouvez imprimer et installer l’affiche Préparez et étiquetez vos colis SVP, que vous trouverez dans le Centre d’information des bureaux de poste, sous Ressources > Enseignes et affiches pour bureau de poste.

      Fournitures de sécurité (couvre-visages, désinfectant pour les mains, désinfectant en aérosol, gants et essuie-tout)

      Nous avons fourni des écrans de protection, du désinfectant pour les mains, des lingettes désinfectantes, du désinfectant en aérosol, des essuie-tout et des gants en nitrile à tous les bureaux de poste. Certains bureaux de poste ont été en mesure de se procurer des produits localement, et nous vous encourageons à continuer de le faire si vous commencez à en manquer. Si vous n’avez pas de désinfectant pour les mains et que vous ne pouvez pas en trouver localement, prenez le temps de vous laver les mains le plus souvent possible tout au long de la journée. Les experts en santé conviennent qu’il s’agit de la méthode la plus efficace pour prévenir la propagation du virus.

      Réapprovisionnement des fournitures de sécurité : Si votre bureau de poste est à court de fournitures de sécurité (désinfectant pour les mains, désinfectant en aérosol, essuie-tout ou gants), communiquez avec votre chef d’équipe local (chef de zone locale, gestionnaire de zone locale ou gestionnaire du Marché de la vente au détail). Il sera en mesure de passer une nouvelle commande de fournitures pour vous. Les commandes seront traitées lorsque les fournitures arriveront à l’entrepôt et seront expédiées directement au bureau de poste. Les commandes pour divers équipements de sécurité ne seront pas regroupées et les articles pourraient ne pas arriver en même temps. Certains bureaux de poste sont en mesure de se procurer l’équipement de sécurité localement et peuvent le faire.

      Couvre-visages : Récemment, les responsables de la santé publique ont indiqué que lorsque la distanciation physique est difficile à respecter, porter un couvre-visage est une mesure supplémentaire pour protéger les autres à proximité. Ils soutiennent que la distanciation physique et une bonne hygiène des mains demeurent les mesures les plus importantes à prendre pour se protéger contre le virus.

      Postes Canada a installé des écrans en plastique dans les bureaux de poste afin d’offrir une protection permanente sans que le port de couvre-visages soit nécessaire pour servir les clients. Toutefois, dans les bureaux de poste comptant plusieurs employés et un espace limité derrière le comptoir ou dans l’arrière-boutique, il peut être difficile de respecter la pratique de distanciation physique recommandée.

      À la fin mai, nous avons distribué deux couvre-visages réutilisables à tous les employés qui choisissent d’en porter. Ces couvre-visages peuvent être utilisés en toute sécurité pendant un maximum de 30 jours.

      À la fin du mois de juin, les bureaux de poste de la Société ont reçu un nouveau lot de couvre-visages. Nous avons fourni deux couvre-visages de rechange à chacun d’entre vous en vous rappelant de vous débarrasser des anciens couvre-visages de façon sécuritaire. Si vous n’en avez pas reçu, adressez-vous à votre chef d’équipe.

      Les couvre-visages fournis par Postes Canada sont des masques souples de taille universelle qui couvrent le nez et la bouche et qui sont munis d’attaches auriculaires. Tous les employés qui reçoivent un couvre-visage doivent consulter l’outil de travail sur la façon de le mettre, de le retirer et de le laver.

      Couvre-visages personnels : Les employés qui souhaitent porter leur propre couvre-visage sont libres de le faire. Il est important que ceux qui portent ce type de couvre-visage respectent les spécifications du fabricant en matière d’entretien et de manipulation de cet équipement.

      Enfin, nous continuerons d’évaluer notre approche en fonction des directives des autorités de santé publique et nous vous tiendrons au courant de tout changement.

      Port du couvre-visage obligatoire dans de nombreux espaces publics intérieurs

      Afin de réduire au minimum la propagation de la COVID-19, un certain nombre de municipalités ont adopté des décrets ou les directives de la santé publique imposant le port du couvre-visage dans les espaces publics intérieurs. Le respect de cette nouvelle exigence est conforme à la réponse de Postes Canada face à la COVID-19. Depuis le début, la santé et la sécurité de nos employés et de la population sont notre priorité. Nous avons suivi les conseils d’experts de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et des responsables de la santé publique à l’échelle provinciale et municipale.

      Les employés et les clients au Québec et dans la plupart des régions de l’Ontario doivent maintenant porter un couvre-visage dans les espaces publics fermés. Nous avons fourni des affiches sur le port obligatoire d’un masque ou d’un couvre-visage aux bureaux dans les zones touchées pour qu’ils informent les clients. Elles doivent être installées sur la porte.

      Rappelez aux clients qui entrent sans couvre-visage qu’ils doivent en porter un. Si un client refuse de mettre un couvre-visage, les employés doivent le servir et signaler l’incident à leur chef d’équipe.

      Le port d’un couvre-visage ne remplace pas les mesures de distanciation physique et le lavage fréquent des mains, qui demeurent l’approche principale recommandée pour réduire la propagation de la COVID-19. Nous fournissons aussi toujours des gants et du désinfectant aux employés. Enfin, nous continuerons d’évaluer notre approche en fonction des directives des autorités de santé publique et nous vous tiendrons au courant de tout changement.

      * Nous travaillons sur la publication de mises à jour au sujet des couvre-visages sur un site Web central et nous vous informerons lorsque le site sera opérationnel.

      Comment doit-on désinfecter le clavier Verifone?

      1. 1. Utilisez un linge en microfibre propre et légèrement humide ou un essuie-tout propre, avec une ou deux gouttes de savon (p. ex., du savon à vaisselle) ou de produit nettoyant au pH neutre et non abrasif pour nettoyer l’appareil soigneusement.
      2. 2. Après le nettoyage, les appareils peuvent être désinfectés à l’aide d’une lingette à base d’alcool ou d’un nettoyant approprié à base d’alcool (solution contenant de 70 à 90 % d’alcool isopropylique) appliqué sur un linge en microfibre. Si la lingette est trop mouillée, essorez-la avant de l’utiliser. N’ajoutez jamais d’autres produits nettoyants à une lingette.

      Avertissements :

      • Ne vaporisez ou ne versez jamais de liquide ou de désinfectant directement sur l’appareil.
      • N’utilisez jamais de détergents forts, de nettoyants abrasifs, d’eau de Javel, de peroxyde d’hydrogène, de diluant, de dégraissants commerciaux ou d’acétone.
      • Évitez de frotter le terminal vigoureusement avec une serviette sèche ou de le secouer, car cela pourrait déclencher une alerte de manipulation.

      Comment dois-je nettoyer les autres appareils électroniques (écran du PSVD, claviers, ordinateurs, imprimantes, etc.)?

      Pour les bureaux de poste dont les services de nettoyage sont assurés par JLL ou un tiers sous contrat, un nettoyage régulier est effectué sur toutes les surfaces principales et celles qui sont touchées fréquemment (comptoirs, portes des cases postales, poignées de porte, interrupteurs, poignées d’armoires, robinets, etc.). Les services de nettoyage sous contrat ne nettoient pas le matériel électronique, y compris l’écran tactile du PSVD, les ordinateurs, les imprimantes et le clavier NIP de l’appareil Verifone. Vous trouverez ci-dessous quelques directives à suivre pour le nettoyage du matériel électronique. Elles sont conformes aux recommandations du gouvernement du Canada sur le nettoyage et la désinfection. Pour votre propre sécurité, lavez-vous toujours les mains avant et après avoir nettoyé quoi que ce soit.

      Comment nettoyer les surfaces du matériel (écran et clavier du PSVD, ordinateurs, imprimantes, etc.) :

      1. 1. Une fois vos mains lavées, mettez des gants de protection si vous en avez.
      2. 2. Éteignez ou débranchez l’appareil avant de le nettoyer.
      3. 3. Appliquez quelques gouttes de savon, de nettoyant à base d’alcool ou de produit de nettoyage domestique (comme Fantastik) sur un essuie-tout ou un linge humide propre.
      4. 4. Vous pouvez aussi utiliser une lingette désinfectante. Si la lingette est trop mouillée, essorez-la avant de l’utiliser. N’ajoutez jamais d’autres produits nettoyants à une lingette.
      5. 5. Utilisez un essuie-tout propre pour sécher l’appareil électronique nettoyé.
      6. 6. Après le nettoyage, enlevez correctement vos gants et jetez-les immédiatement. Consultez cet outil de travail pour connaître la bonne procédure à suivre.
      7. 7. Lavez-vous les mains correctement à l’eau chaude et au savon.
      8. 8. Les articles de nettoyage jetables contaminés doivent être mis dans une poubelle doublée. Les articles de nettoyage réutilisables doivent être lavés régulièrement à l’eau chaude (de 60 à 90 °C) avec du savon à lessive.

      Avertissements

      • Évitez d’utiliser trop de savon ou d’eau. Cela pourrait endommager l’appareil.
      • Ne vaporisez jamais un produit nettoyant directement sur un appareil électronique. Appliquez la solution de nettoyage sur un linge ou un essuie-tout, puis essuyez l’appareil.
      • N’utilisez jamais d’acétone, de diluants ou de dégraissants commerciaux pour nettoyer vos appareils.
      • N’utilisez pas un linge sec ou un chiffon à épousseter, car cela pourrait réintroduire des gouttelettes virales dans l’air.

      Que faites-vous de plus pour assurer notre sécurité et celle de nos clients dans les bureaux de poste?

      Nous mettons en place des mesures pour protéger votre santé et votre sécurité, de même que la sécurité de nos clients, tout en maintenant le service postal pour tous les Canadiens.

      Livraison des colis et dépôt d’une carte d’avis de livraison : Pour réduire au minimum les contacts avec les clients, notre procédure de remise en lieu sûr à l’intention de nos préposés à la vente au détail et de nos agents de livraison omet désormais l’exigence de signature obligatoire pour la plupart des livraisons à la porte et pour les articles annoncés par carte. Nous avons également prolongé la période de renvoi à l’expéditeur (RAE) afin de garder les articles annoncés par carte au-delà du délai habituel de 15 jours au comptoir postal. Accorder plus de temps aux clients réduit le risque qu’une personne qui devrait s’isoler se sente obligée de passer récupérer immédiatement son article.

      Mesures de distanciation physique : Pour votre sécurité et celle de vos clients, les clients en attente doivent se tenir à deux mètres (six pieds) les uns des autres. Des affiches et des autocollants de sol ont été fournis. Pour les petits bureaux de poste, limitez le nombre de clients en tout temps. Si cela signifie que les portes doivent être verrouillées et que les clients doivent faire la file à l’extérieur, veuillez le faire.

      La plupart des bureaux de poste vont recevoir un nouvel autocollant de porte qui encourage la distanciation physique. Il est important de retirer toutes les anciennes affiches de porte fournies par Postes Canada et de les remplacer par cet autocollant unique.

      Encouragez les transactions sans papier : Invitez tous les clients à utiliser la fonction de paiement sans contact de leur carte de crédit ou de débit dans la mesure du possible. Si un client n’est pas en mesure de payer de cette façon, nous continuerons d’accepter l’argent comptant comme mode de paiement.

      Limitation de l’utilisation du clavier NIP par les clients : Nous avons suspendu le maximum de procédés qui exigent que le client saisisse des renseignements au moyen du clavier NIP VeriFone (réacheminement du courrier, opérations à la balance, MoneyGram, mandats-poste, etc.). Les clients peuvent choisir de ne pas utiliser le clavier NIP. Une fois le délai d’inactivité (d’environ 30 secondes) dépassé, vous pouvez quand même effectuer la transaction dans le PSVD.

      Distribution de timbres et de pièces de monnaie : Jusqu’à nouvel ordre, Postes Canada n’effectuera pas de distribution forcée de nouveaux produits philatéliques ou numismatiques. Vous pouvez commander de nouveaux produits comme vous le faites pour tout autre produit, et l’entrepôt les inclura dans vos commandes ordinaires.

      Campagne sur les efforts de vente : Pour aider le personnel des bureaux de poste à se concentrer sur la prestation des services essentiels liés au courrier et aux colis, nous avons annulé la campagne sur les efforts de vente de mai et juin. En outre, les résultats finaux du cycle 2 (mars/avril) ont été ajustés pour mieux refléter une période où les bureaux avaient tous la même possibilité de promouvoir et de vendre le service vedette.

      Dénombrement des stocks et évaluation du contrôle financier (ECF) : Pour les bureaux de la Société qui n’ont pas pu faire leur dénombrement en mars, nous avons reporté ces dénombrements au mois de septembre 2020. Compte tenu des défis actuels, les ECF pourraient ne pas être possibles tant que les mesures de distanciation physique sont en place. Nous évaluerons les incidences sur la réalisation du plan d’ECF de 2020 et communiquerons toute modification au plan d’ici la fin de l’été.

      Limitez les commandes urgentes et utilisez le service Expédition directe plus souvent

      Notre entrepôt a réduit son personnel afin qu’il puisse respecter les mesures de distanciation physique. Pour l’instant, il a comme objectif principal de faire la distribution du matériel de protection et des fournitures de sécurité aux bureaux de poste. Veuillez donc éviter d’appeler le Centre de gestion des commandes pour passer une commande urgente d’articles non essentiels. Ainsi, l’expédition du matériel de protection pourra rester la priorité.

      Pour préserver votre stock en magasin, utilisez le service Expédition directe pour passer des commandes qui seront livrées directement à l’adresse du client. Les clients peuvent aussi passer des commandes depuis la maison sur le site postescanada.ca.

      Que dois-je faire avec les cases postales expirées?

      Pour les cases qui ont expiré le 1er mars 2020, le PSVD ne conservera les données du client que pendant 105 jours après l’expiration. Ces cases postales doivent être renouvelées avant le 15 juin 2020, sinon elles redeviendront « vacantes » dans votre système.

      Mesures à prendre :

      • Imprimez les avis d’expiration / derniers avis pour toutes les cases qui ont expiré le 1er mai ou avant cette date et placez-les dans la case des clients concernés.
      • Si vous ne l’avez pas encore fait, imprimez les avis de renouvellement pour les cases expirant le 1er juin et le 1er juillet et placez-les dans la case des clients concernés.

      Où puis-je trouver une liste des pays qui n’acceptent plus le courrier?

      La liste des pays ayant des suspensions est mise à jour quotidiennement dans le Centre d’information des bureaux de poste, et elle est imprimable. Cliquez ici et faites défiler l’écran jusqu’à la section Régime international > De nombreuses destinations touchées > Suspensions Internationales > Voir les détails.

      Notre banque locale est fermée. Que dois-je faire?

      Signalez la situation immédiatement au Service de dépannage, en composant le 1 800 267-1592.

      Haut


      Écrans de protection

      Pourquoi avons-nous choisi ces écrans?

      • Les écrans ont été produits par une entreprise qui en a fourni des milliers à des détaillants comme Pharmasave, IDA, Les Aliments M&M, Hasty Markets et bien d’autres.
      • Les écrans sont légers, durables et faciles à assembler et à installer au plafond.
      • Ils constituent un moyen éprouvé et fiable de se protéger contre la COVID-19 tout en servant les clients en bloquant les gouttelettes respiratoires libérées par la toux et les éternuements.

      De quoi sont-ils faits?

      • Les écrans sont en PVC (polychlorure de vinyle) qui résiste au vieillissement et à la décoloration.
      • Ils permettent une meilleure transmission du son par rapport aux écrans plus épais en acrylique.
      • Le PVC est imperméable aux germes et peut être facilement nettoyé avec du savon à vaisselle ou des nettoyants à base d’alcool.
      • Les écrans fabriqués avec d’autres matériaux peuvent être endommagés ou perdre leur transparence s’ils ne sont pas nettoyés avec le bon produit.
      • L’épaisseur de ces écrans n’a aucune incidence sur le niveau de sécurité offert. Ils offrent le même niveau de sécurité contre le virus que les écrans plus épais en acrylique.

      Pourquoi avons-nous opté pour un écran suspendu?

      • Comme nos bureaux de poste ont de nombreuses configurations différentes, nous avions besoin d’une solution qui puisse s’adapter au plus grand nombre de types de comptoirs.
      • Léger, l’écran suspendu peut être installé et entretenu facilement.
      • Les écrans fixés au comptoir peuvent être difficiles à nettoyer et à stériliser correctement, particulièrement à la base.
      • Les écrans suspendus comme les nôtres protègent nos employés contre la toux ou les éternuements des clients, tout en leur permettant de manipuler les articles sur le comptoir.

      Comment nettoyer l’écran de protection

      L’écran est fait de PVC (polychlorure de vinyle) qui est imperméable aux germes et peut être facilement nettoyé avec linge doux et propre (sans matériaux abrasifs ou rigides), de l’eau chaude et un savon liquide doux pour la vaisselle. Assurez-vous que vous nettoyez l’écran en toute sécurité, en utilisant une échelle si nécessaire, et en maintenant en tout temps trois points de contact (les deux pieds et une main) avec des surfaces stables.

      Haut


      Congés

      Je n’ai pas été en mesure de trouver des soins pour ma famille en raison de la COVID-19. Puis-je prolonger mon congé spécial payé pour soins aux enfants ou aux aînés?

      On demande à tous les employés de déployer tous les efforts raisonnables pour trouver des solutions de rechange dans le but de remplir leurs obligations en matière de soins aux enfants et aux aînés. Voici quelques exemples : membres de la famille, soutien professionnel privé, service de garde privé ou public, camps d’été, etc. Si la COVID-19 les empêche de trouver des solutions de rechange, d’autres mesures d’adaptation au travail doivent être envisagées, comme un changement de quart de travail ou encore un horaire à temps partiel ou de fin de semaine. Vous devriez discuter de ces solutions avec votre employé ou votre partenaire d’affaires des RH.

      De plus, tous les employés, à l’exception de ceux représentés par l’AFPC, doivent d’abord utiliser tous leurs jours de congé pour raisons personnelles avant d’obtenir un congé spécial payé. Cela signifie que les nouveaux contingents de jours de congé pour raisons personnelles accordés le 1er juillet doivent être utilisés avant de demander un congé spécial payé.

      Puis-je annuler mon congé annuel qui était prévu et plutôt prendre un congé spécial payé pour soins aux enfants et aux aînés?

      Non, tous les congés annuels planifiés le 1er juin ou après doivent être pris. Les congés annuels planifiés ne peuvent pas être annulés et remplacés par des congés spéciaux payés.

      Dois-je utiliser mes jours de congé pour raisons personnelles avant d’obtenir un congé spécial payé pour soins aux enfants et aux aînés?

      Tous les employés, à l’exception de ceux représentés par l’AFPC, doivent d’abord utiliser tous leurs jours de congé pour raisons personnelles avant d’obtenir un congé spécial payé. Cela signifie que les nouveaux contingents de jours de congé pour raisons personnelles accordés le 1er juillet doivent être utilisés avant d’avoir accès au code Congé spécial payé.

      Qui doit se mettre en quarantaine? / Auto-isolement?

      • Tout employé qui est rentré d’un voyage à l’étranger (y compris des États-Unis) depuis le 14 mars.
      • Tout employé qui est rentré de la province de Hubei (en Chine), d’Iran ou d’Italie avant le 14 mars.
      • Tout employé rentré de tout autre pays avant le 14 mars et qui présente des symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, difficulté à respirer) doit communiquer avec les services de santé publique ou avec son médecin pour déterminer s’il doit être en quarantaine ou non.
      • Tout employé qui a quitté le Canada le 16 mars ou après et rentre au pays doit se mettre en quarantaine pendant 14 jours, mais n’aura pas droit aux congés pour mise en quarantaine de Postes Canada.
      • Toute personne qui a reçu comme directive de l’autorité de santé publique ou de son médecin de se mettre en quarantaine étant donné les symptômes et l’exposition au virus.

      Est-ce que je serai payé si je suis en quarantaine?

      Nous travaillons actuellement sur un procédé simple pour permettre aux employés mis en quarantaine d’obtenir un congé payé sans tarder. Cela s’applique aux situations suivantes :

      1. 1. Un employé qui présente des symptômes de la COVID-19, qu’il ait voyagé ou non, et qui doit se placer volontairement en quarantaine pendant 14 jours
      2. 2. Retour au Canada : Un employé qui est revenu d’un voyage à l’étranger, ou qui a été en contact étroit et prolongé avec une personne revenue d’un voyage à l’étranger et cette personne présente des symptômes, doit se placer volontairement en quarantaine pendant 14 jours

      On demande aux employés d’aviser leur chef d’équipe, qui ouvrira un dossier auprès de Canada Vie et leur donnera d’autres directives. Canada Vie surveillera le dossier et indiquera quand l’employé peut retourner au travail en toute sécurité. Si la maladie persiste, l’employé pourrait être admissible au PAICD.

      Veuillez noter que le 13 mars 2020, le gouvernement du Canada a demandé à tous les Canadiens d’annuler les déplacements non essentiels à l’étranger. Par conséquent, si un employé décide de quitter le pays après que cette directive a été donnée (départ le 16 mars 2020 ou après cette date), il ne sera pas admissible à un congé pour mise en quarantaine payé et devra utiliser d’autres congés disponibles, notamment les congés pour raisons personnelles, les congés annuels et les congés sans solde.

      Quel soutien est offert aux employés qui doivent prendre soin de leurs enfants en raison de la fermeture des écoles et des garderies?

      Nous voulons soutenir nos employés et leur procurer une certaine tranquillité d’esprit alors qu’ils cherchent des solutions de rechange en matière de garde d’enfants. Notre approche combine l’utilisation des congés pour raisons personnelles existants et des dispositions relatives aux congés spéciaux. Nous avons mis à jour notre procédure afin d’autoriser des congés spéciaux au-delà du 10 avril et jusqu’à nouvel ordre, une approche qui s’harmonise avec celle du gouvernement du Canada.

      Les employés qui se trouvent dans cette situation doivent en discuter avec leur chef d’équipe et continuer de chercher des solutions de rechange en matière de garde d’enfants.

      Vous pouvez également transmettre à vos employés l’information sur les options de garde d’enfants offertes aux travailleurs essentiels dans les provinces et territoires.

      L’outil de travail suivant vous aidera à saisir les codes de congé dans le SAP.

      Quelle aide est offerte aux employés qui prennent soin d’une personne âgée?

      La même politique que nous avons adoptée pour les congés spéciaux pour la garde d’enfants s’appliquera également aux services aux personnes âgées.

      Les employés qui doivent prendre soin de parents âgés doivent parler à leurs chefs d’équipe et continuer à chercher d’autres solutions de services. Au besoin, l’approche en trois étapes qui suit est maintenant en place pour vous aider. De plus, nous avons mis à jour notre procédé en autorisant des congés spéciaux jusqu’au 10 avril.

      1. 1. Les employés qui se trouvent dans cette situation doivent d’abord utiliser leurs congés pour raisons personnelles.
      2. 2. Les chefs d’équipe peuvent désormais approuver des congés spéciaux (code 9200) jusqu’au 10 avril.
      3. 3. Si d’autres jours de congé sont nécessaires après les jours de congé supplémentaires, le chef d’équipe acheminera la demande à son directeur général pour qu’il l’examine et fasse part de sa décision rapidement.

      Les employés qui travaillent dans des bureaux doivent discuter de leur situation avec leur chef d’équipe et nous les invitons à continuer de chercher des solutions de rechange en matière de services pour des parents âgés. Au besoin :

      • Les employés peuvent discuter avec leur chef d’équipe de l’option qui consiste à travailler à domicile (si on ne leur a pas déjà demandé de le faire).
      • Cette demande doit être approuvée par leur directeur général par courriel, avec copie conforme à leur partenaire d’affaires des Ressources humaines (partenaire d’affaires des RH).

      Comment un employé peut-il changer les congés annuels qu’il a réservés plus tôt?

      Compte tenu des circonstances exceptionnelles entourant la COVID-19, tous les employés cadres et exempts, ainsi que ceux représentés par l’AFPC, le STTP, l’AOPC et l’ACMPA, pourront annuler les congés annuels planifiés jusqu’au 30 mai 2020 inclusivement.

      Un employé qui annule ses congés annuels doit prévenir son chef d’équipe. Les options et les procédés sont toutefois différents pour chaque groupe d’employés. Veuillez sélectionner votre groupe dans la liste suivante pour obtenir plus de renseignements :

      Je ne suis pas admissible à un congé payé pour mise en quarantaine. Ai-je droit à une forme quelconque de rémunération pendant mon absence du travail?

      Oui, par l’entremise de l’assurance-emploi (AE). Pour faire une demande, vous aurez besoin d’un relevé d’emploi (RE).

      Communiquez avec votre chef d’équipe, qui peut l’obtenir pour vous.

      Puis-je obtenir un relevé d’emploi (RE)?

      • Les employés peuvent obtenir un relevé d’emploi s’ils se trouvent dans l’un des cas suivants :
        • Aucun travail disponible – Après sept jours civils consécutifs sans travail.
        • Impossible de travailler (mise en quarantaine, soins aux enfants, maladie, personne à risque élevé) et pas de congé payé par Postes Canada.

      Comment puis-je faire une demande de relevé d’emploi?

      • Pour demander un relevé d’emploi, communiquez avec AccèsRH au 1 877 807 9090.
      • Indiquez votre numéro d’employé, la date de la dernière journée payée (si vous la connaissez) et le motif de votre demande (par exemple, aucun travail disponible, mise en quarantaine, soins en raison de la COVID-19, personne à risque élevé)
      • Les RE sont automatiquement envoyés à Service Canada.

      Vous pouvez imprimer une copie papier du RE sur le site Web de Service Canada.

      Comment puis-je communiquer avec Service Canada?

      Vous pouvez appeler Service Canada au 1-866-372-7742, ou aller en ligne.

      Programme d’assurance-invalidité de courte durée (PAICD) :

      1. Comment les employés peuvent-ils présenter une demande de prestations dans le cadre du Programme d’assurance-invalidité de courte durée (PAICD)?

        Les employés doivent suivre le procédé habituel pour présenter une demande de prestations du PAICD qui n’est pas liée à la COVID-19. Les délais de carence habituels continuent de s’appliquer.

      2. Des documents médicaux seront-ils requis pour les nouvelles demandes de prestations du PAICD?

        Les employés qui sont en mesure d’obtenir une déclaration du médecin traitant ou des documents médicaux équivalents doivent continuer à le faire. Nous savons que certains employés pourraient avoir de la difficulté à obtenir ces documents pendant cette période occupée. Par conséquent, nous avons temporairement suspendu la date limite de soumission. Nous prolongeons le maintien du salaire au-delà du délai de 16 jours de manière à ce qu’il n’y ait pas d’interruption des avantages sociaux de l’employé, à condition que l’employé continue de déployer des efforts manifestes pour obtenir les documents requis.

      3. Des documents médicaux seront-ils requis pour les demandes continues de prestations du PAICD?

        Les gestionnaires de cas travailleront avec les employés pour s’assurer que les documents nécessaires figurent au dossier en vue de continuer à appuyer les demandes de prestations du PAICD. La date limite pour la soumission des documents médicaux dans les dossiers est temporairement suspendue de manière à ce qu’il n’y ait pas d’interruption des avantages sociaux dans le cas où ces documents ne peuvent pas être fournis.

      4. Que dois-je faire si j’étais en congé de quarantaine et que je dois présenter une demande de prestations du PAICD? Des documents médicaux supplémentaires seront-ils requis? Suis-je soumis à un délai de carence avant de recevoir les prestations du PAICD?

        Une demande de prestations du PAICD sera déposée pour les employés qui doivent s’absenter du travail plus longtemps après la période de mise en quarantaine de 14 jours en raison de symptômes continus ou d’un diagnostic de COVID-19. Le congé de quarantaine permettra de respecter le délai de carence du PAICD. La déclaration du médecin traitant ne sera pas requise. On demandera plutôt aux employés de remplir le « Formulaire de confirmation de maladie ». L’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP) a élaboré ce formulaire pour la gestion des demandes de prestations du PAICD liées à la COVID-19. La signature du médecin traitant n’est pas requise.

      Quel est le procédé à suivre par les employés pour retourner au travail après un congé pour mise en quarantaine de 14 jours?

      Les employés qui sont en congé pour mise en quarantaine recevront un appel automatisé de l’équipe chargée de la gestion des cas d’invalidité, qui les aidera à déterminer s’ils doivent retourner au travail ou si leur situation nécessite un examen plus approfondi.

      Ce nouvel appel automatisé sera destiné aux employés placés en congé pour mise en quarantaine de 14 jours pour les raisons suivantes :

      • présence de symptômes;
      • contact avec une personne qui a été exposée à la COVID-19;
      • retour d’un voyage à l’étranger;

      Les employés placés en congé pour mise en quarantaine pour ces raisons peuvent obtenir l’autorisation de Postes Canada de retourner au travail si leur congé n’a pas besoin d’un examen plus approfondi. Notre procédé pour le retour au travail des employés correspond à ce que recommandent Canada Vie et les autorités de santé publique.

      Les employés en congé pour mise en quarantaine doivent s’attendre à un appel qui proviendra du numéro de téléphone 1 866 325‑0052 et de Postes Canada.

      Au cours de l’appel automatisé, l’employé devra confirmer son numéro d’employé et effectuer une courte évaluation qui servira à déterminer s’il peut retourner au travail ou si son dossier nécessite un examen plus approfondi.

      Les employés qui ont atteint la fin de leur période de quarantaine, mais qui n’ont peut-être pas pu répondre à l’appel automatisé, peuvent composer le 1 866 325 0052 pour suivre le procédé d’autorisation de retour au travail.

      Les employés qui sont autorisés à retourner au travail devront communiquer avec leur chef d’équipe pour confirmer les détails de leur prochain quart de travail.

      Haut


Recevez des notifications électroniques de Postes Canada au sujet de la COVID-19

Veuillez saisir votre adresse de courriel ci-dessous pour vous inscrire.